Le menu

--- o0o  ---

--- o0o  ---

Les desserts à la carte

Menu Fête des Mêres 54 €

La Mise En Bouche

............

Le Marbré De Foie gras Aux Epices ,Asperges Des Landes Parmesan 30 Mois ,Balsmico

..............

Le Homard Bleu En Fricassèe  De Carcasse,Petits Légumes

...................

Carré De Veau Sans Os Rôti ,Noirmoutier Rissolées ,Jus réduit Parfumé à la Truffe

.................

Petit Délice Aux fraises Parfait Glacé à La Vanille Bourbon, Biscuit à la Coriandre 

 


Pour vos réceptions et manifestations
le Bouchon vous propose son service traiteur
pour tous renseignements
s'adresser à Monsieur Laurent Lefèvre

Nous proposons des plats à emporter en partenariat avec Deliveroo.

 

 

 

AddThis Social Bookmark Button

Connaître les vins

Flux de la rubrique Connaitre et déguster

Toute l'information sur le vin : guide des cépages et des appellations, vidéos d'apprentissage, conseils pratiques, dictionnaire du vin et beaucoup d'autres infos à découvrir.
  • Au XIXe siècle, des chalutiers partaient de Fécamp et de Bordeaux les cales chargées d'un sel précieux pour s'en aller pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve, au large du Québec. Jugées invendables, les prises trop petites - celles qui n'atteignaient pas la longueur d'un cabillot, cette pièce de bois qui sert à tourner les drisses au pied du mât -, n'étaient pas salées et faisaient l'ordinaire du bord. Ainsi finit-on par donner au même poisson des noms différents selon son traitement : frais quand il est cabillaud, morue quand il est salé, et stockfisch quand il est salé puis séché à l'air (en Scandinavie, mais aussi... à Nice). Ferme et feuilletée, bien plus délicate qu'on ne croit, la chair du cabillaud s'accommode de nombreuses préparations. Mais c'est sans doute rôti que l'animal donne le meilleur de lui-même. Allez savoir pourquoi, il épouse alors idéalement des fleurons méditerranéens comme la tomate, les olives et les herbes aromatiques, y piochant de quoi mettre en valeur et même développer son ampleur gustative. Bien entendu je ne vois là qu'un vin blanc, mais il le faudra plutôt jeune pour la vivacité, et bien charpenté pour jouer à égalité. Je songe évidemment à la Vallée du Rhône, et plus précisément à Châteauneuf-du-Pape. Par exemple, le Domaine Mathieu : ce vin-là va apporter au plat une richesse un peu plus complexe, et arrondira le caractère tranchant du iodé. En outre, sa fraîcheur s'accordera à merveille avec la tomate et le parfum des herbes. Plus marqué par la minéralité, le Château Mont-Redon va trouver dans le plat un complice parfait qui exalte son fruité tout en construisant une fin de bouche à la fois tendre et veloutée. Tandis que lui-même amènera au poisson un peu de cette complexité élégante qui lui manquait peut-être. MA SELECTION Domaine Matthieu : www.domainemathieu.fr Château Mont-Redon : www.chateaumontredon.fr Découvrez notre outil d'accords mets/vins. Choisissez votre menu, il vous conseille le vin qui va avec. Lire l'article originalÀ lire aussi : Accord mets/vins : Que boire avec... des calamars ?Accord mets/vins : Que boire avec... une brochette de poissons grillés ?Accord mets/vins : Que boire avec... un plateau d'huîtres ?Accord mets/vins : Que boire avec... des moules-frites ?Accord mets/vins : Que boire avec... des sushis ?

  • Aujourd'hui, on les préfère généralement avec un beurre d'ail qui relève utilement une chair plutôt fade, comparable par sa texture à celle d'une volaille. La cuisson l'enrichit de gras et d'onctuosité.Rouge ou blanc, les deux conviennent pourvu qu'ils ne soient ni tanniques ni puissants. Voilà pourquoi je me tourne cette fois résolument vers la Bourgogne, où, en cherchant un peu, on trouve de beaux vins à des prix raisonnables. En rouge, j'aime beaucoup la Cuvée Louis-Auguste du domaine David Duband, en Côte de Nuits. Le bouquet est très ouvert, avec des arômes de rose, de framboise, et des notes poivrées ; la bouche est légère mais friande, avec des tannins discrets mais une vivacité qui, tout en respectant la délicatesse du mets, tiendra tête à son caractère gras. En blanc, je vais aller chercher le vin le plus simple d'un vigneron adulé, Jean-François Coche-Dury. Son bourgogne générique, élaboré avec le même savoir-faire et la même exigence pointilleuse que ses plus grands meursault, est un petit joyau d'équilibre et de sincérité. Au nez des arômes de poire et de coriandre, puis une touche évoquant le pain frais. La bouche est légère, mais avec une vivacité qui, en s'y opposant, met en valeur la douceur et l'onctuosité du plat. En blanc toujours, j'ai un faible pour une toute petite appellation, méconnue sans doute parce qu'elle jouxte la très prestigieuse AOC Montrachet : Saint-Aubin. On y produit des vins de caractère, raffinés, empreints d'une vraie noblesse. Le 1er Cru Les Murgers des Dents de Chien du domaine Larue en est un exemple parfait : au nez une expression florale et épicée épanouie, en bouche une persistance hors du commun, avec une finale minérale et rafraîchissante. MA SÉLECTION Domaine David Duband : domaineduband@wanadoo.fr Tél. : 03 80 61 41 16Domaine Jean-François Coche-Dury : Tél. : 03 80 21 24 12Domaine Larue : dom.larue@wanadoo.fr Enrico Bernardo, Meilleur Sommelier du monde 2004 et le propriétaire du restaurant Il Vino à Paris Lire l'article originalÀ lire aussi : Offre exclusive : bénéficiez de -10% chez Il Vino !Un verre de Terroir : Comprendre Meursault avec JF Coche-Dury "Vous avez aimé le Côtes-du-Jura blanc… Alors vous aimerez…..""

  • Contrairement à ce qu'a longtemps prôné un principe heureusement tombé aujourd'hui en désuétude, cette viande-là, quoique blanche, s'accordera idéalement à un vin rouge. De préférence issu de merlot et de cabernet-sauvignon, donc a priori de Bordeaux. On évitera soigneusement tous ces vins trop concentrés et gorgés de bois neuf. Au contraire, on recherchera ces tanins élégants et cette vivacité qu'on trouve sur les grands terroirs du Médoc ou des Graves. Et, afin de s'offrir "raisonnablement " une bouteille âgée d'une dizaine d'années (millésimes 2001 ou 1999), on choisira soit un cru bourgeois, soit un "second vin" d'un domaine prestigieux. Dans la première catégorie, je retiens sans hésiter le Château Ormes de Pez à Saint-Estèphe (même propriétaire que Lynch-Bages) : des notes de fleurs séchées et de poivre moulu dès le premier nez, et une jolie fraîcheur en fin de bouche. Dans la seconde, j'hésiterais... Soit Les Forts de Latour (le "deuxième" de Château Latour, premier grand cru classé de Pauillac) pour son classicisme élégant, sa richesse aromatique et sa texture presque soyeuse. Soit Le Clémentin de Pape Clément, lui aussi dauphin d'un fleuron du vignoble bordelais (mais en graves cette fois) pour ses parfums intenses et sa délicatesse légère. MA SÉLECTION Château Ormes de Pez Château LatourChâteau Pape Clément  Lire l'article originalÀ lire aussi : Accord met/vin spécial Pâques : Les aspergesAccord mets/vins : Que boire avec...un steak tartare ?Accord mets/vins : Que boire avec... un boeuf bourguignon ?Accord mets/vins : Que boire avec... une potée milanaise ?Accord mets/vins : Pour accompagner le poulet ?